Le pinceau-livre

Le pinceau-livre

Le sculpteur

Je  l’imagine

Le front penché sur son ouvrage

Une main qui guide

L’autre qui retient le geste

A  la fois puissant et précis

Faire vivre les volumes

En créant des sillons

Vérifier le creux de la courbe

Caresser le bois

Ne pas le blesser

Ne pas le fendre

Tailler dans le sens de la fibre

Et voir naître l’objet, l’homme, la femme

Le tourner, le retourner

En faire le tour

L’observer de près, de loin

Presque en cachette

Et se pencher encore

Approcher, apprivoiser

Fignoler

Encore  une taille

Encore un détail

Lisser, cirer, dorer

Ou  laisser la rugosité

Lui donner vie

Le dresser debout sur un socle

Lui offrir son indépendance

En faire cadeau ou le garder

Qui saura ce que fut cette belle histoire

Entre l’homme aux ciseaux

Et ce morceau de bois

Tant de travail

Tant de sueur

Une telle intimité

Avant la séparation

C’est bien ça la création ?



21/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres