Le pinceau-livre

Le pinceau-livre

Mes mots pour le dire


Le tailleur de mots

Tailler des mots

Des jours et des nuits

Des nuits surtout

Une irrésistible envie

A en devenir fou

 

Broder des mots

Les ajuster

En faire une dentelle

Les rimer, les rythmer

Pour les accompagner

Pour les bercer

 

Ciseler les mots

Pour dessiner un sourire

Chanter l’enfant

Pleurer l’ami

Célébrer l’amour

 

Sculpter les mots

Pour accueillir l’amante

Recréer son corps

Faire naître un soupir

Et la laisser partir

 

Caresser les mots

Pour qu’ils dansent

Et vous ensorcellent

Vous effleurent

Vous possèdent

Inventer des mots

Pour colorer le ciel

Jeter le dictionnaire

Être au-delà du réel

Recréer la grammaire

Et foutre la syntaxe en l’air

 

Déchirer les mots

Maudire cette plume

Qui se dérobe

Ne plus savoir dire

Ne plus pouvoir écrire

Alors partir

Sortir

 

Accoucher des  mots

Retrouver le souffle

Respirer enfin

Tracer jusqu’au matin

Ces mots qui vivront demain

 

Glisser les mots

Dans un recueil

Sous vos yeux

Dans vos mains

Dans un sourire

Une larme

Un frisson

 

Trouver d’autres mots

Écrire encore quelques  poèmes

Qui chanteront  « je vous aime »


02/05/2017
4 Poster un commentaire

Ponctuation...

Quand je ne sais pas si je dessine ou si les mots vont venir, cela donne un méli-mélo que voici! Mais finalement , les mots prendront le pas puisque l'épaule refuse encore de soutenir la main et donc le dessin.....

brouillon.jpg

 

Ponctuation...

 

 

Une vie en italique,

Points de suspension…

Ou d’interrogation.

Quel est ce creux ?

Pourquoi ce manque ?

Envie…

En… vie

Aimer,

Partir,

Risquer,

Relier les points…

Combler le vide.

Respirer,

Vibrer,

Appelle-moi !

Ta voix à la ligne,

Mets des exclamations !

Promets-moi !

Guetter ton pas…

Souligne-moi,

Dessine-moi,

Sculpte-moi.

Écriture liée,

Mots rêvés…

Vivre enfin !


12/03/2017
1 Poster un commentaire

Sergio...

Entre nous, comme un fil, léger, aérien, invisible…

J’ai déjà parlé de cette vie de petite campagnarde ICI, mais je n’ai pas encore évoqué mon complice d’alors, Serge.

Nés quelque part, presque lyonnais par hasard, la même année, il est de peu mon aîné.

Deux enfants uniques, enfants solitaires, parents occupés, parents amis, toujours ensemble, gamins unis.

Les séjours à la ferme de Priay, les bords de l’Ain le dimanche, le camping en été, la mer, la plage, l’Allemagne aussi, nous avons grandi de concert, des couches-culottes à l’âge adulte !

En ce temps-là, on joue, on n’analyse pas, on ne dissèque pas nos vies, nos sentiments. Ça ne se fait pas, et on n’écoute pas les enfants. Alors on se protège, on s’épaule, on se taquine, on se querelle, on vit intensément avec cette joyeuse insouciance que donne la confiance.

Chacun se mariera, partira loin, mais, au-delà de la distance, par delà les années, il y aura toujours ce lien, fidèle au parfum d’enfance.

Les vœux de chaque nouvelle année, les deuils, les enterrements, chacun au bout de ce léger fil.

C’est une chance de savoir qu’il y a encore quelque part un témoin de ces vertes années, soixante ans après, quelqu’un qui me lit sur ce blog…


24/02/2017
4 Poster un commentaire

Elle a effleuré mes ailes...

Elle a effleuré mes ailes

A posé ses lèvres sur moi

M’a épinglée sur sa robe

Je suis une petite cigale

Une broche noire et or

Je la sens vivre, vibrer, palpiter

Je partage ses colères, ses révoltes

Ses bonheurs, ses instants de fièvre

Je suis une petite cigale

Une broche noire et or

Avant elle il y eut d’autres mains

D’autres lèvres, d’autres seins

J’ai parcouru d’autres vies

J’ai respiré tant de parfums

Partagé tant de secrets

Je suis un bijou ancien

Je suis une petite cigale

Une broche noire et or

Déposée entre ses mains

Un cadeau au-delà des mots

Je suis une transmission

Une continuation

De ces autres femmes

Ces autres vies

Qui jadis avaient les mêmes gestes

Pour m’accrocher à leur veste

Je suis une petite cigale

Une broche noire et or

Mais chut !...

Laissez-moi encore

Écouter son cœur….


12/12/2016
5 Poster un commentaire

Secrets de femmes

Un peu de lingerie

Passe de mains en mains

Des dessous chics

Du linge fin

De la soie, du satin,

Des dentelles, des sequins

On commente

On chuchote

On rit

On imagine

Pour qui ?

Pour quand ?

 

Un peu de lingerie

Passe de mains en mains

Des dessous chics

Tanga, nuisette

Guêpière, petite culotte

String, balconnets

Essayages

Regards de femmes

Indulgence, tendresse

Sourires, complicité

Chacune sait

Ce qu’elle en fera

Chacune sait

Quand elle les portera

Qui les découvrira

Qui les fera glisser

 

Un peu de lingerie

Passe de mains en mains

Les dessous chics

Nos secrets de femmes

Nos réunions  intimes

Juste des bruissements

Des yeux qui brillent

Nous sommes entre filles

Et nous imaginons demain…

 

 

 

 

 

 

 

 

 


05/11/2016
2 Poster un commentaire