Le pinceau-livre

Le pinceau-livre

regarde-moi!

pissenlit.jpg

Regarde –moi !

 Oui toi, là

Le promeneur du printemps

Qui marche distraitement

Le nez au vent

 Je sais, je suis ordinaire

Tu préfères les fleurs fières

Les jonquilles

Les violettes et les pervenches

Tellement plus fines

Plus élégantes

Mais as-tu vu mon jaune d’or pur ?

T’es-tu penché sur mes pétales ?

Chacun d’eux est une fleur

Mais tu ne le sais pas

Tellement pressé d’effeuiller la commune marguerite

Regarde –moi !

Oui toi, là

Tu as failli m’écraser

De ton pas pressé

Je sais, je suis ordinaire

 Et avec un nom si commun

Pissenlit , salade de taupe,

Comment rivaliser

 Avec la rose du petit prince

Mais je suis comme elle

 Je veux que tu m’appelles

Dent de lion

 Tu sais  mon autre nom

Celui qui vante  ma crinière

Mais si,  je suis un peu féline

Mais tu ne le sais pas

Regarde-moi !

 Tu sauras bien un jour m’admirer

 Quand de mes aigrettes blanches

 Je me parerai en mariée

 Sitôt épousée

 Sitôt soufflée

 Sitôt jetée

Regarde –moi !

 Je suis le symbole du soleil retrouvé

Plus vivace que ces folles

Qui dans ton vase vont se faner

Je sais, je suis ordinaire

Mais mon amour est flamboyant

Je te rêve comme fol amant

Une seconde, une heure

Mais pose tes yeux sur moi

Regarde-moi !



27/03/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres