Le pinceau-livre

Le pinceau-livre

les dessous chics....

Chacun connait des produits qui se vendent lors de réunions à domicile et la lingerie n'échappe pas à ce mode de commercialisation. Je me rends donc une ou deux fois par an chez une amie pour assister à une réunion "dessous chics". Je connais bien la présentatrice, chaleureuse et compétente, je suis donc tout à fait détendue et confiante.

Nous sommes chaque fois à peu près une dizaine de femmes, un peu plus ou un peu moins... Des femmes de tous âges, de toutes carrures, de toutes corpulences... Et c'est là que commence le  miracle... Moi qui ne suis pas très à l'aise dans un groupe uniquement composé de mes congénères, je me trouve très vite emportée par cette ambiance complice et douce...

Les hommes sont bien sûr exclus de la maison!

Chaque pièce de chaque collection (il y a deux collections, une relativement peu chère et l'autre un peu plus onéreuse) est présentée et les participantes assises en rond se la passe de mains en mains. Et bien sûr, chacune apprécie la forme, le tissu, la texture, les broderies, tout ce qui fait la lingerie fine. Nous commentons pour la plupart à haute voix nos impressions... 

Et vient le moment des essayages dans une pièce voisine, chacune  en petite tenue, sans gêne, sans jugement, juste des conseils, des avis bienveillants, des sourires et des rires complices.

Chacune en effet a ses raisons d'acheter ses dessous chics, arme de séduction, envie de se faire belle rien que pour soi, ou bien une envie de confort élégant. Chacune sans doute sait ce que ses dessous deviendront, cachés, seulement pour elle, ou pour des mains aimantes qui les feront glisser, peu importe, les yeux brillent, chacune devient mannequin d'un soir...

Quand enfin on retourne dans le salon finaliser ses achats, il reste un peu partout dans l'autre pièce des dessous épars, comme des fleurs de couleur, des décors de dentelle...

Et pour prolonger la chaleur intime de ces échanges féminins notre amie et hôtesse nous offre des gâteaux, des boissons pour terminer cette soirée dans une joyeuse convivialité....

 

Et si vous ne connaissez pas la chanson de Serge Gainsbourg, la voici :

 

Les dessous chics
C'est ne rien dévoiler du tout
se dire que lorsqu'on est à bout
c'est tabou

les dessous chics
c'est une jarretelle qui claque
dans la tête comme une paire de claques

les dessous chics
ce sont des contrats résiliés
qui comme des bas résillés
ont filé

les dessous chics

c'est la pudeur des sentiments
maquillés outrageusement
rouge sang

les dessous chics
c'est se garder au fond de soi
fragile comme un bas de soie

les dessous chics
c'est des dentelles et des rubans
d'amertume sur un paravent
désolant

les dessous chics
ce serait comme un talon aiguille
qui transpercerait le coeur des filles...

 

 

 

 

 



19/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres