Le pinceau-livre

Le pinceau-livre

J'ai posé mes lèvres...

J’ai posé mes lèvres sur les tiennes

A travers la vitre du temps

J’ai effleuré ta main

Derrière la paroi de verre

Et  sous ton souffle chaud

Elle a volé en éclats

 

Enfin

 Enfin tes bras

 

Toi le géant si doux

Aux attaches si fines

Tant de délicatesse

Derrière tant de puissance

Tant de sensibilité

Presque cachée

Comme un homme de papier

 Qui a déjà été brûlé

 

J’ai posé mes lèvres sur les tiennes

A travers la vitre du temps

Nous nous sommes aimés ailleurs

Forcément

 

Pas besoin de draps de satin

Pour nous aimer

 La douceur de tes mains

Suffit bien

Pas besoin de paroles inutiles

Tu sais mes mots

Je devine les tiens

 

J’ai effleuré ta main

Derrière la paroi de verre

Nous nous sommes connus dans un autre temps

Forcément

 

Mais là, ici

Aime-moi maintenant



13/12/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres