Le pinceau-livre

Le pinceau-livre

Changer d'altitude - Bertrand Piccard

J'ai entendu (et vu!) Bertrand Piccard à l'émission "thé ou café" j'ai acheté son livre et je viens de le terminer.

 

Voici donc mon avis!

Ce livre mérite une deuxième lecture, et même d'être gardé un peu comme un livre de chevet car il est dense et touffu, donc difficile à intégrer en  une seule fois mais c'est justement ce qui en fait sa richesse et son utilité.

Ce qui m'a gênée au départ ce sont les nombreuses références à ses expériences "d'homme volant". Je m 'explique : je souffre de vertige depuis pas mal d'années (pas dans ma jeunesse et j'ai soixante ans), une vraie phobie du vide dès que je n'ai pas les pieds sur terre. Je ne prends plus l'avion non plus et ça me désole....
 La seule lecture de ses vols en aile delta et de ses accidents m'ont presque rendue malade c'est vous dire! Quant à l'évocation du saut à l'élastique j'ai eu du mal à lire!

Cependant  ses paroles lors de cette émission télévisée m'ont tellement interpelée que je me suis obligée à continuer et je ne l'ai pas regretté!

Je me demande si d'autres lecteurs ont eu ce genre de réaction mais je trouve utile de le signaler.

Pour ce qui est du reste du livre  tout est une aide précieuse . Je comprends comment vivre mieux  et comment me projeter dans l'avenir. Je ne sais pas trop comment atteindre "la safe zone" mais je vais relire car je pense que, trop pressée de  voir les pistes possibles, je n'ai pas été assez concentrée.

Quant à ses propos sur la religion et sur la spiritualité je les rejoins tout à fait. La physique quantique, à l'heure actuelle, prouve que tout est un, un est tout, en tout temps et en tout lieu. Bien sûr cela donne le vertige ( encore!) quand on y pense vraiment mais c'est important. En effet notre corps est énergie, et comme" rien ne se perd, rien en se crée", où est notre âme, où va-t-elle ensuite. et quand vous êtes vivant, des réactions chimiques certes provoquent votre pensée, mais une fois qu'elle est créée cette pensée, où se trouve-t-elle, en vous? En dehors de vous? Vaste question....

Je suis très cartésienne et il y a dix ans une amie très chère est venue à l'aube dans mon demi sommeil, me dire "Evelyne je suis venue te dire adieu parce que je vais mourir" , et elle venait d'avoir une flambée de son cancer ( alors qu'elle allait assez bien et que nous devions manger ensemble), elle est morte le surlendemain, cette expérience m'a presque traumatisée dans un premier temps et puis cela m'a permis d'envisager la vie et la mort sous un autre angle ainsi que les énergies qui circulent dans notre univers.

Comme l'auteur le souligne il est important de faire preuve de bienveillance et d'empathie, j’avoue que je n'en suis pas toujours capable et que la colère me domine encore souvent!

J'essaie aussi de méditer, pas facile quand on a le cerveau sans cesse en éveil mais cette discipline me parait importante telle qu'elle est décrite.

J'ai vu aussi que l'autohypnose est importante mais je ne sais pas comment la pratiquer et j'ai peur "de ne pas revenir"...

Bravo donc Monsieur Piccard et merci pour cet éclairage qui, même si l'idée du vol m'est difficile, m'a apporté beaucoup de lumière car je comprends bien cette idée des vents et des courants.

Comme j'aime profondément la mer et le fait de nager ( je suis une aquatique!) j'ai adapté les propos aux courants marins!!!! Cela me traumatise moins que cette idée d'être dans les airs!

 

L'éditeur :
Pris dans les turbulences de la vie, nous cherchons tous notre chemin vers la réussite, l’équilibre, le bonheur, la sagesse. Mais développons-nous les bons outils pour y parvenir ? Bertrand Piccard combine son expérience d’explorateur et de médecinpsychiatre, spécialisé en hypnose, pour nous proposer des solutions originales, déconcertantes parfois, à mettre en pratique. Dans ce livre accessible à tous, il prend le parti de la curiosité et de la remise en question pour aborder sous un angle concret des thèmes comme la peur de l’inconnu, les crises de l’existence, les relations humaines, la spiritualité. Comment utiliser les doutes et les points d’interrogation pour stimuler notre performance, découvrir les bienfaits de l’hypnose, tirer profit des épreuves et dépasser la souffrance, élargir notre compréhension de l’existence ?

Faisant confiance à la faculté d’évolution de son lecteur, l’auteur chemine à ses côtés sur le sentier du « mieux-être ». Avec soi, avec les autres, avec le monde. Et délivre quelques clés pour démontrer que l’on peut faire autrement dans sa vie, y compris dans le secret de nos consciences, au plus profond de nos âmes.

 

Préface de Matthieu Ricard

 

Pris dans les turbulences de la vie, nous cherchons tous notre chemin vers la réussite, l’équilibre, le bonheur, la sagesse. Mais développons-nous les bons outils pour y parvenir ? Bertrand Piccard combine son expérience d’explorateur et de médecin psychiatre, spécialisé en hypnose, pour nous proposer des solutions originales, déconcertantes parfois, à mettre en pratique. Dans ce livre accessible à tous, il prend le parti de la curiosité et de la remise en question pour aborder sous un angle concret des thèmes comme la peur de l’inconnu, les crises de l’existence, les relations humaines, la spiritualité. Comment utiliser les doutes et les points d’interrogation pour stimuler notre performance, découvrir les bienfaits de l’hypnose, tirer profit des épreuves et dépasser la souffrance, élargir notre compréhension de l’existence ?

Faisant confiance à la faculté d’évolution de son lecteur, l’auteur chemine à ses côtés sur le sentier du « mieux-être ». Avec soi, avec les autres, avec le monde. Et délivre quelques clés pour démontrer que l’on peut faire autrement dans sa vie, y compris dans le secret de nos consciences, au plus profond de nos âmes.

 

 Extrait :


«Avons-nous le courage de permettre à nos enfants de devenir des pionniers? Mes parents l’ont eu, m’autorisant toujours à poser les questions que je voulais, et y répondant en me considérant comme un être responsable qui avait le droit de se fonder sa propre vision du monde. Le résultat est que j’ai appris à ne rien faire sans comprendre pourquoi je devais le faire. Pas facile pour mes instituteurs mais fondamental pour développer ma curiosité et mon sens critique. Il faut dire qu’en termes de curiosité, j’ai été gâté. La plupart des enfants grandissent en entendant leurs parents leur raconter des contes de fées. Pour moi, ce furent plutôt des histoires de pionniers, d’explorateurs qui avaient défié toutes les certitudes de leur temps pour réaliser ce qui paraissait totalement impossible. (…) J’ai décidé en juillet 1969 que c’était le type de vie que je désirais moi aussi mener. (...) J’avais 11 ans. Mon père venait d’embarquer dans le mésoscaphe Ben-Franklin construit pour étudier le Gulf Stream. (…) J’assistai émerveillé au décollage d’Apollo 11 pour la Lune: cela m’a alors donné l’impression de vivre l’événement le plus marquant pour l’histoire de l’humanité. Pour moi, l’exploration était la seule vie possible, et j’étais convaincu que tout le monde partageait cet état d’esprit (…). Jusqu’à ce que je réalise que l’état d’esprit de l’explorateur était en fait très peu répandu sur cette planète. L’exploration de l’inconnu fait peur à tous ceux qui préfèrent se rassurer avec des dogmes, des paradigmes et des préjugés. Quelle déception…»



06/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres